Marion Delrue

Marion Delrue

logo_dernieresconfidences

Une fois n’est pas coutume, évoquons sur ce blog un sujet délicat, celui du deuil. Mais respectons notre ligne éditoriale, celle qui nous permet d’appréhender les choses avec optimisme. C’est pourquoi laissez moi vous présenter une initiative originale et audacieuse. Parce qu’il n’y a pas de mots magiques pour consoler une personne en deuil, parce que nous sommes rarement préparés à une telle épreuve, parce que les mots allègent bien souvent la souffrance, parce qu’on pense moins souvent à ceux qui restent qu’à ceux qui partent, et parce qu’on n’a pas toujours eu le temps de tout se dire … Marion Delrue vient de créer le concept « Dernières Confidences ».

Basée dans la métropole lilloise, sa société MdM s’occupe du développement et de la commercialisation d’inventions. « Dernières confidences » est une véritable innovation dans le domaine de l’accompagnement au deuil. Sans bousculer les traditions, ce nouveau concept propose aux proches d’un défunt de s’adresser une dernière fois à lui, par écrit, de façon confidentielle, simplement en glissant un feuillet dans l’étui prévu à cet effet ou dans la fente du cercueil. Joints au faire-part, les feuillets peuvent être également proposés au funérarium, à l’église ou lors d’une visite à domicile, selon le souhait de la famille. Une fois cachetés et glissés dans l’étui fixé sur le cercueil ou dans le cercueil directement, les feuillets accompagnent le défunt pour toujours jusqu’à l’inhumation ou la crémation, emportant avec lui les dernières confidences de ceux qui l’ont aimé.

Conseillère en développement personnel et professionnel, Marion Delrue aime profondément les gens. En les écoutant depuis de nombreuses années, elle a pu constater qu’à l’occasion d’un deuil, de nombreuses personnes souffraient en silence du regret de « ne pas avoir eu le temps de dire » … De cette détresse est née cette idée il y a 5 ans, une idée qu’elle s’est empressée de faire breveter il y a quelques mois.

Aujourd’hui, Marion Delrue parcourt les salons et démarche les pompes funèbres dans toute la France (le concept peut en effet être prévu dans le cadre d’un contrat obsèques). Soucieuse de travailler avec des entreprises de la région, elle s’est rapprochée de deux fabricants régionaux pour la conception et la fabrication des étuis et des cercueils. Les premières commandes affluent et les retours des clients sont émouvants et encourageants. Il fallait y penser… Marion Delrue a osé le faire !

www.dernieresconfidences.fr